•   Renseignements immobiliers GRATUITS

    Chaque mois, nous publions une série d'articles d'intérêt pour les propriétaires - de l'argent Conseils pour économiser de sécurité, check-lists des ménages, des conseils de rénovation, de vrais secrets d'initiés immobilières. Que vous soyez actuellement sur le marché pour une nouvelle maison, ou non, nous espérons que cette information est d'intérêt pour vous. S'il vous plaît n'hésitez pas à passer ces articles à votre famille et vos amis.

    ISSUE #1205
    Article principal

    Comment économiser de l’énergie et de l’argent à la maison
    À quoi pense on lorsque nous imaginons une cuisine propre? Des planchers cirés brillants? Des éviers étincelants en acier inoxydable? Des comptoirs impeccables et des placards bien rangés?
    Bien entendu ça y participe, mais une cuisine vraiment propre est une cuisine qui permet de garantir la salubrité des aliments – L’apparence seulement ne suffit pas. Toute repose sur l’hygiène.
    Dans la maison, les préoccupations de sécurité alimentaire s’articulent autour de trois fonctions principales: la conservation des aliments, la manipulation des aliments, et la cuisson. Pour vérifier comment vous vous positionnez sur chaque chapitre répondez à ce questionnaire puis lisez la suite pour savoir comment vous pourrez préparer des repas et des collations plus sécuritaires.




    Aussi ce mois ci......
    11 choses à savoir pour réussir l'inspection de votre maison
    Selon les professionnels de l'industrie, il y a au moins 33 problèmes physiques qui seront examinés pendant l'inspection d'une maison lorsque votre maison est à vendre. Voici les 11 choses que vous devez savoir si vous comptez vendre votre maison.


     
     

    Ce que vous devez savoir sur l’entretien et la sécurité des pneus d’automobiles
    Les pneus sont conçus et manufacturés avec grand soin pour permettre de parcourir des milliers de kilomètres en toute sécurité. Pour en tirer tous les avantages, ils doivent être bien entretenus.

    Liens rapide
    Comment économiser de l’énergie et de l’argent à la maison
    11 choses à savoir pour réussir l'inspection de votre maison
    Ce que vous devez savoir sur l’entretien et la sécurité des pneus d’automobiles
     

     

    Top>>

    Comment économiser de l’énergie et de l’argent à la maison

    Saviez-vous qu’une famille moyenne dépense près de 1 300 $ par année en énergie pour les besoins de leur domicile ? Malheureusement, une grande partie de cette énergie est gaspillée. En utilisant quelques mesures efficaces d’économie d'énergie, vous pouvez réduire vos factures d'énergie de 10% à 50% et, en même temps, contribuer à réduire la pollution de l'air.

    La clé de la réalisation de ces économies est d’appliquer un plan d'efficacité énergétique à l’ensemble de la maison. Pour adopter une approche globale, vous devez voir votre maison comme un système d'énergie avec des parties interdépendantes. Par exemple, votre système de chauffage ne se réduit pas à une chaudière, c’est un système de distribution de chaleur qui commence à la chaudière et qui fournit de la chaleur dans toute votre maison en utilisant un réseau de conduits. Vous pouvez avoir une chaudière efficace haut de gamme, mais si les conduits fuient et ne sont pas isolés, et si vos murs, combles, fenêtres, portes et ne sont pas isolés, vos factures d'énergie resteront élevées. En adoptant une approche globale pour économiser l'énergie vous vous assurerez que l'argent que vous investissez dans l'efficacité énergétique est dépensé à bon escient.

    Ce document vous montre à quel point il peut être facile de réduire votre consommation d'énergie. C’est un guide pour appliquer des solutions faciles et pratiques pour économiser l'énergie dans toute votre maison, du système d’isolation aux appareils ménagers et aux éclairages intérieurs. Ces précieux conseils vous permettra d'économiser énergie et argent et, dans de nombreux cas, aider l'environnement en réduisant la pollution et en favorisant la conservation de nos ressources naturelles.

    La première étape pour adopter une approche globale de l'efficacité énergétique de la maison est de savoir quelles parties de votre maison utilisent le plus d'énergie. Un audit énergétique de la maison va vous permettre de les identifier et de suggérer les mesures les plus efficaces pour réduire vos coûts d'énergie. Vous pouvez procéder à un audit simple vous-même, vous pouvez communiquer avec votre service public local, ou vous pouvez appeler un vérificateur indépendant pour un examen plus complet.

    Conseils d'énergie d'audit

    • Vérifiez le niveau d'isolation dans les murs extérieurs, sous-sol, plafonds, grenier, planchers et vide sanitaire.
    • Vérifiez s’il existe des trous ou fissures qui peuvent permettre à l'air de pénétrer ou sortir de votre maison autour de vos murs, plafonds, fenêtres, portes, éclairage, plomberie, les interrupteurs et prises de courant.
    • Vérifiez si vos registres de cheminée sont ouverts.
    • Assurez-vous que vos appareils et systèmes de chauffage et de refroidissement sont bien entretenus.
    • Analysez les besoins de votre famille en éclairage et son mode d'utilisation, en accordant une attention particulière aux zones d'utilisations élevées, comme le salon, la cuisine et l'éclairage extérieur. Recherchez des façons d'utiliser la lumière du jour, de réduire le temps pendant lequel les lumières sont allumées, de remplacer les ampoules à incandescence par des lampes fluorescentes compactes ou des lampes fluorescentes standard.

    Établir votre plan

    Après avoir identifié les endroits où votre maison perd de l'énergie, affectez des priorités à vos besoins énergétiques en vous posant quelques questions importantes:

    Combien d'argent dépensez vous en énergie?
    Où sont vos plus grandes pertes d'énergie?
    Combien de temps faut-il pour qu’un investissement en efficacité énergétique puisse payer pour lui-même en économie d’énergie ?
    Pouvez-vous faire le travail vous-même, ou aurez-vous besoin d'embaucher un entrepreneur?
    Quel est votre budget et de combien de temps disposez-vous pour l'entretien et les réparations ?

    Une fois que vous attribuez des priorités à vos besoins énergétiques, vous pouvez concevoir un programme d'efficacité énergétique. Votre plan vous donnera une stratégie pour faire des achats judicieux et des améliorations de votre domicile qui maximiseront l'efficacité énergétique et vous permettront d'économiser le plus d'argent.

    L’autre option est d'obtenir les conseils d'un professionnel. De nombreux services publics procèdent à des vérifications d’efficacité énergétique gratuitement ou pour une somme modique. On peut aussi mandater un entrepreneur professionnel qui analysera la façon dont les différents systèmes d'énergie de votre maison fonctionnent ensemble comme un système et comparera l'analyse à vos factures d’énergie. Il ou elle va utiliser une variété d'équipements tels que des souffleurs pour les es portes, des caméras infrarouges et thermomètres de surface pour trouver les points faibles qui ne peuvent pas être détectés par une inspection visuelle. Enfin, ils vous donneront une liste de recommandations visant des améliorations énergétiques rentables qui amélioreront votre confort et votre sécurité.

    Isolation

    La vérification du système d'isolation de votre maison est l'un des moyens le plus rapide et économique d'utiliser une approche globale pour réduire le gaspillage d'énergie et minimiser vos dépenses en énergie. Un bon système d'isolation comprend une combinaison de produits et de techniques de construction qui apporte à une maison de bonnes performances thermiques, qui la protège contre les infiltrations d'air et qui contrôle le niveau d'humidité. Vous pouvez améliorer le confort de votre maison tout en réduisant vos besoins en chauffage et en refroidissement jusqu'à 30% en investissant seulement quelques centaines de dollars dans des produits adéquats d'isolation et d’étanchéité.

    Conseils d'isolation

    • Tenir compte de facteurs tels que votre climat, la conception des bâtiments et votre budget lors de la sélection de la valeur R d'isolation de votre maison.
    • Utiliser une isolation de haute densité, comme les panneaux de mousse rigide, dans les plafonds cathédraux et sur les murs extérieurs.
    • La ventilation joue un rôle important dans le contrôle de l'humidité et permet de réduire les factures de climatisation en été. Installez des évents de toiture. Assurez-vous qu'il y ait un pouce d'espace de ventilation entre l'isolant et les bardeaux de toiture. Les évents peuvent être installés le long de l’espace d’entre-plafond pour contribuer à assurer une ventilation adéquate du soffite au grenier, Cette pratique contribue à rendre une maison plus confortable et efficace en énergie.
    • Ne pas bloquer les évents avec l’isolation et éloigner l'isolation d’au moins 3 pouces de luminaires encastrés ou d'autres équipements générant de la chaleur, à moins que l’isolation porte l’indication I.C. conçu pour le contact d'isolation directe.
    • La façon plus simple et la plus économique pour mieux isoler votre maison est d'ajouter de l'isolant dans le grenier. Pour savoir si vous avez assez d'isolation au grenier, mesurez l'épaisseur de l'isolant. S'il y a moins de R-19 (6 pouces de fibre de verre ou laine de roche ou 5 pouces de cellulose) vous pourriez probablement y gagner en ajoutant plus d’isolation. La plupart des maisons devraient avoir entre R-19 et R-49 d'isolation dans le grenier.
    • Si votre grenier a une bonne isolation thermique et que votre maison soit sujette aux courants d’air, qu’elle soit froide en hiver ou trop chaude en été, il est probable que vous deviez ajouter de l'isolant pour les murs extérieurs. C’est une mesure plus coûteuse qui nécessite habituellement l’utilisation d’un entrepreneur. Cela peur en valoir la peine et les coûts si vous vivez dans un climat très chaud ou très froid.

    Weatherization

    L'air chaud qui entre dans votre maison pendant l'été et à l'extérieur de votre maison pendant l'hiver peut prendre une part importante de votre facture d’énergie. L'un des plus mesures les plus rapides et qui offre des économies substantielles est de jointer, sceller et calfeutrer les fissures et ouvertures de votre maison. Vous pouvez économiser 10% ou plus sur votre facture d'énergie en réduisant les fuites d'air.

    Sources des fuites d'air dans votre maison

    1. Double Plafond 9. Pénétration de Cheminée
    2. Lumière encastrées 10. Les registres d'air chaud encastré
    3. L’accès au grenier 11. Vantaux et cadres des fenêtres
    4. Les fils électriques et les boîtes de jonction 12. Les plinthes, niches, les moulures intérieures
    5. La plomberie et les pénétrations 13. La plomberie et les panneaux d’accès
    6. L’eau et carneaux de ventilation 14. Les prises et les commutateurs électriques
    7. Tous les conduits de ventilation 15. Les luminaires
    8. Vantaux et cadres de porte  

    Chauffage et climatisation

    Le chauffage et la climatisation de votre maison consomme plus d'énergie et d’argent que tout autre système dans votre maison. Peu importe quel type de chauffage, de ventilation et de climatisation vous avez dans votre maison, vous pouvez économiser de l'argent et augmenter votre confort en entretenant et en améliorant vos équipements. En combinant l’entretien et les mises à niveau de l'équipement avec une isolation appropriée, un contrôle des fuite d’air et les réglages du thermostat, vous pouvez réduire de moitié vos factures d'énergie et de votre contribution à la pollution.

    Conseils de chauffage

    • Réglez votre thermostat aussi bas que possible.
    • Nettoyer ou remplacer les filtres des chaudières une fois par mois ou au besoin.
    • Nettoyer les registres d’air chaud, les plinthes chauffantes et radiateurs au besoin; assurez-vous qu'ils ne sont pas bloqués par des meubles, des tapis ou des rideaux.
    • Purgez l'air piégé des radiateurs à eau chaude, une fois ou deux fois par saison; en cas de doute sur la façon d'effectuer cette tâche, appelez un professionnel.
    • Installez des réflecteurs à chaleur de radiateur entre les murs extérieurs et les radiateurs.
    • Utilisez les ventilateurs de cuisine, de salle de bain et d'autres ventilateurs à bon escient. En seulement 1 heure, ces ventilateurs peuvent évacuer tout l’air réchauffé ou refroidi de la maison. Fermez ces ventilateurs dès qu'ils ont fait leur travail.
    • Ouvrez les rideaux des fenêtres plein sud pendant la saison de chauffage pour permettre à la lumière du soleil d'entrer dans votre maison. Les fermer la nuit pour réduire le froid que vous pouvez sentir provenant des fenêtres froides.
    • Fermer les pièces inoccupées qui sont isolées du reste de la maison, comme dans un coin, et baisser le thermostat ou éteindre le chauffage de ces pièces ou zones. Cependant, ne pas fermer le chauffage si en fermant le chauffage vous affectez le reste de votre système. Par exemple, si vous chauffez votre maison avec une pompe à chaleur, ne fermez pas les évents - la fermeture des évents pourrait nuire à la pompe à chaleur.
    • Choisissez des équipement à haute efficacité énergétique lors de l'achat de nouveaux équipements de chauffage. Votre entrepreneur devrait être en mesure de vous fournir des fiches d'énergie pour différents types, modèles et conceptions pour vous aider à comparer la consommation d'énergie.

    Pompes à chaleur

    Les pompes à chaleur sont la forme la plus efficace de chauffage électrique dans des climats tempérés, offrant trois fois plus de chauffage que la quantité équivalente d'énergie qu'ils consomment en l'électricité. Il existe trois types de pompes à chaleur: air-air, eau-air, et géothermie. Ils collectent la chaleur de l'air, l'eau ou du sol à l'extérieur de votre maison et la concentre pour la redistribuer dans votre maison. Les pompes à chaleur peuvent aussi se convertir en climatiseur. Ils peuvent également refroidir votre maison en recueillant la chaleur à l'intérieur de votre maison et la rejeter à l'extérieur. Une pompe à chaleur peut réduire la quantité d'électricité que vous utilisez pour le chauffage de 30% à 40%.

    Conseils concernant les pompes à chaleur
    • Ne pas baisser le thermostat de la pompe à chaleur manuellement si cette baisse provoque l’enclenchement de la résistance électrique. Ce type de chauffage, qui est souvent utilisé comme support pour la pompe à chaleur, est plus cher.
    • Nettoyez ou changez les filtres une fois par mois ou au besoin et faites l’entretien conformément aux instructions du fabricant.

    Le chauffage solaire

    Utiliser le soleil pour chauffer votre maison grâce à une conception solaire passive peut être à la fois respectueux de l'environnement et rentable. Dans de nombreux cas, vous pouvez réduire vos coûts de chauffage de plus de 50% par rapport au coût du chauffage de la même maison qui ne comprend pas la conception solaire passive en compte. Les techniques de conception solaire passive consistent à placer de plus grandes fenêtres isolées sur la face exposée au sud et de localiser une masse thermique, comme un plancher de béton ou un mur absorbant la chaleur, à proximité des fenêtres. Cependant, une maison solaire passive nécessite une conception soignée, mieux vaut faire appel à un architecte pour une nouvelle construction ou une rénovation majeure.

    Conseils concernant le chauffage solaire
    • Assurez-vous que les vitrages plein sud soient toujours propres.
    • Éliminez les interférences qui empêchent la lumière du soleil d’atteindre les planchers en dalles de béton ou les murs absorbant la chaleur.
    • Considérer l’utilisation de rideaux isolants pour réduire la perte excessive de chaleur par les grandes fenêtres la nuit.

    Cheminées

    Lorsque vous relaxez à côté d'un feu crépitant par une froide journée d'hiver, vous ne réalisez probablement pas que votre foyer est l'une des sources de chaleur les plus inefficaces que vous puissiez utiliser. Il envoie littéralement votre argent dans la cheminée en même temps que des grands volumes d'air chaud. Un feu de cheminée bien fourni peut rejeter jusqu'à 24,000 pieds cubes d'air par heure à l'extérieur, Cet air doit être remplacé par l'air froid venant de l'extérieur. Votre système de chauffage doit réchauffer cet air, qui est ensuite évacué par la cheminée. Si vous utilisez votre foyer traditionnel pendant que votre système de chauffage central fonctionne, les conseils qui suivent peuvent vous aider à réduire les pertes d'énergie.

    Conseils concernant les feux de foyer
    • Si vous n'utilisez jamais votre foyer, bouchez et scellez le conduit de cheminée.
    • Fermez le registre du foyer, sauf lorsque que vous faites un feu de foyer. Lorsque le registre reste ouvert c’est comme avoir une fenêtre de 48 pouces de large ouverte pendant l'hiver. Le registre ouvert permet à l'air chaud de s’échapper par la cheminée.
    • Lorsque vous utilisez le foyer, réduire la perte de chaleur en ouvrant les soufflets de tirage situés dans le fond du foyer (si disponible) ou ouvrir la fenêtre la plus proche légèrement, d'environ 1 pouce, et fermer les portes menant à la pièce où vous faites le feusalle. Abaissez le réglage du thermostat entre 50 et 55°F.
    • Installez des portes en verre trempé et un système d'échange d'air chaud qui souffle l'air chauffé par le feu de foyer dans la pièce.
    • Vérifiez l'étanchéité sur le registre de la cheminée et le rendre aussi hermétique que possible.
    • Ajouter du calfeutrage autour de l'âtre.
    • Utiliser des grilles faites de tubes métalliques en forme de C pour permettre le passage de l'air frais de la pièce dans la cheminée et faire re-circuler l'air dans la pièce une fois réchauffé

    Climatiseurs

    Vous pourriez être surpris d’apprendre que l'achat d'un climatiseur surdimensionné n’améliorera pas nécessairement votre confort pendant les mois chauds de l'été. En fait, un climatiseur individuel surdimensionné pour la zone qu'il est censé refroidir va fonctionner de manière moins efficace et moins efficiente qu'une petite unité, correctement dimensionné. En fait ce type d’unités fonctionnent mieux lorsqu’elles fonctionnent pendant de longues périodes de temps que si elles sont continuellement en cycles arrêt-marche. Les cycles plus longs permettent aux climatiseurs de maintenir une température ambiante plus constante. Les cycles plus longs permettent aussi d’éliminer une plus grande quantité d'humidité dans l'air, ce qui augmente votre confort.

    Le dimensionnement est tout aussi important pour les systèmes de climatisation centrale. Ce dimensionnement doit être fait par des professionnels. Si vous avez un système de climatisation centrale dans votre maison, programmez le ventilateur pour qu’il s’arrête en même temps que l'unité de refroidissement (compresseur). En d'autres termes, ne pas utiliser le ventilateur central du système pour assurer la circulation d’air, utilisez plutôt des ventilateurs oscillants dans les chambres individuelles.

    Conseils concernant le refroidissement

    • Les ventilateurs alimentant l’ensemble de la maison contribuent à rafraîchir votre maison en pompant l'air frais dans la maison et en évacuant l'air chaud par le grenier. Ils sont efficaces lorsqu'ils sont utilisée la nuit et lorsque l'air extérieur est plus froid que celui de l'intérieur.
    • Réglez votre thermostat aussi haut que confortablement possible en été. Moins il y aura de différence entre la température intérieure et la température extérieure, plus vous réduirez votre facture globale de refroidissement.
    • Ne pas régler votre thermostat à un réglage plus froid que la normale lorsque vous enclenchez votre climatiseur. Il ne va pas refroidir votre maison plus rapidement et pourrait entraîner un refroidissement excessif et, par conséquent, des dépenses inutiles.
    • Réglez la vitesse du ventilateur sur élevée, sauf par temps très humide. Quand l’air est humide, réglez la vitesse du ventilateur sur bas. Vous aurez un meilleur refroidissement, et le plus lent mouvement de l'air à travers l'équipement de refroidissement permettra l’élimination d’une plus grande quantité d'humidité de l'air, ce qui offre un plus grand confort.
    • Envisagez d'utiliser un ventilateur intérieur en tandem avec votre climatiseur de fenêtre pour diffuser l'air refroidi plus efficacement dans votre maison sans augmenter considérablement votre consommation d'énergie.
    • Ne placez pas de lampes ou de télévision à proximité de votre thermostat de climatisation. Le thermostat détecte la chaleur de ces appareils, qui peut donc fonctionner plus longtemps que nécessaire.
    • Planter des arbres ou des arbustes offrant de l’ombre aux climatiseursr, mais assez loin pour ne pas bloquer le flux d'air. Un climatiseur fonctionnant à l'ombre utilise jusqu'à 10% moins d'électricité que lorsqu’exposé au soleil.

    Les thermostats programmables

    Vous pouvez économiser jusqu'à 10% par an sur votre facture de chauffage et de refroidissement en baissant votre thermostat de 10% à 15% pendant 8 heures par jour. Vous pouvez le faire automatiquement, sans sacrifier à votre confort en installant un réducteur automatique ou un thermostat programmable.

    L'utilisation d'un thermostat programmable vous permet de choisir les périodes où vous allumez le chauffage ou la climatisation selon un calendrier prédéfini. Par conséquent, vous ne faites pas fonctionner l'équipement au plus fort lorsque vous êtes endormi ou lorsque la maison ou une partie de la maison ne sont pas occupées. Ces thermostats ne sont pas destinés à être utilisés avec des pompes à chaleur. Les thermostats programmables peuvent enregistrer et répéter plusieurs réglages quotidiens (six ou plusieurs paramètres de température par jour) que vous pouvez modifier manuellement sans affecter le reste du programme quotidien ou hebdomadaire.

    Les conduits

    Le système de conduits d’air de votre maison est l'un des systèmes les plus importants dans votre maison; il peut vous faire perdre beaucoup d’argent sur votre facture d’énergie. C’est un réseau de conduits dans les murs, les planchers et les plafonds, il amène l'air de la chaudière ou du climatiseur vers chaque pièce de votre maison.

    Malheureusement, les réseaux de conduits sont souvent mal isolés ou mal isolés. Des conduits qui laissent s’échapper de l’aire chaud dans des espaces non chauffés peuvent contribuer à ajouter des centaines de dollars à votre facture annuelle de chauffage et de refroidissement. L'isolation des conduits qui passent dans des espaces non chauffés ou non climatisés est une pratique généralement très rentable. Si vous pensez acheter un nouveau système de conduits, considérez système vendu avec l'isolation préinstallée.

    L’étanchéité des conduits pour éviter les fuites est encore plus importante si les conduits sont situés dans une zone non conditionnée, comme un vide sanitaire ou un grenier. Si les conduits d'alimentation fuient, l'air chauffé ou refroidi peut s’échapper et est ainsi perdu.

    Bien que les petites réparations de conduites soient faciles à réaliser, les conduits situés dans des espaces non conditionnés doivent être scellés et isolés par des professionnels qualifiés en utilisant les matériaux d'étanchéité appropriés. Voici quelques conseils simples pour aider aux petites réparations des conduits.

    Conseils concernant les conduits
    • Inspecter vos conduits pour les fuites d'air. En premier ajuster pour les sections qui doivent être joints mais qui se sont séparés et ensuite rechercher les trous.
    • Si vous utilisez du ruban adhésif pour réparer et sceller vos conduits, choisissez des rubans portant le logo Underwriters Laboratoires (UL) pour éviter que la bande se dégrade, se fissure ou se décolle avec l'âge.
    • Si vous isolez les conduits dans le sous-sol celui-ci sera plus froid. Si les conduits et les murs du sous-sol ne sont pas isolés, envisager d'isoler les murs du sous-sol et les conduits.
    • Si votre sous-sol a été converti en un espace de vie, installer des registres d’alimentation et de retour dans les pièces viables du sous-sol.
    • Assurez-vous que l’isolant comporte un pare-vapeur bien étanche en face extérieure de l'isolation des conduits pour empêcher l'accumulation d'humidité.
    • Faites-vous aider par un professionnel pour isoler et réparer tous les conduits.

    Chauffe-eau

    Le chauffage de l'eau est la troisième plus grande dépense d'énergie dans votre maison. Ce poste représente généralement environ 14% de votre facture d'électricité.

    Il y a quatre façons de réduire vos factures de chauffage de l'eau: utiliser moins d'eau chaude, baissez le thermostat de votre chauffe-eau, isoler votre chauffe-eau, et acheter un chauffe-eau plus efficace. Une famille de quatre personnes qui se douchent quotidiennement pendant 5 minutes utilise 700 litres d'eau par semaine. Cela correspond à la consommation en eau potable d’une personne pendant 3 ans. Vous pouvez réduire cette quantité de moitié en utilisant simplement une douche et des robinets à faible débit.

    Conseils concernant le chauffage-eau
    • Réparez le plus vite possible les robinets qui fuient. Un robinet qui fuit gaspille beaucoup d'eau dans une courte période.
    • Isolez le réservoir de stockage d’eau du chauffe-eau électrique et les tuyaux d’eau chaude, mais veillez à ne pas couvrir le thermostat du chauffe-eau.
    • Isolez le réservoir de stockage d’eau du chauffe-eau au gaz ou au fuel et les tuyaux d’eau chaude, mais veillez à ne pas couvrir le plancher et le dessus du chauffe-eau, le thermostat et le compartiment du bruleur. En cas de doute demander de l’aide à un professionnel.
    • Installez des aérateurs dans les robinets et des têtes de douches à faible débit.
    • Achetez un nouveau chauffe-eau avec une épaisse enveloppe isolante. Il coûtera plus cher qu’un autre sans isolation mais les économies d'énergie se poursuivront tout au long de la durée de vie de l'appareil.
    • Bien que la plupart des chauffe-eau durent de 10 à15 ans, il est préférable de commencer à chercher un nouveau si le vôtre est âgé de plus de 7 ans. Faire des recherches avant que votre équipement ne vous lâche vous permet de choisir celui qui répond le plus à vos besoins.
    • Abaissez le thermostat de votre chauffe-eau. Un chauffe-eau réglé sur 115 ° F fourni une l'eau chaude confortable pour la plupart des utilisations.

    Chauffe-eau

    • Isolez votre chauffe-eau pour économiser de l'énergie et de l'argent.
    • Drainez un litre d'eau de votre réservoir d'eau tous les 3 mois pour enlever les sédiments qui empêche les transferts de chaleur et réduit l'efficacité de votre chauffe-eau.
    • Prenez des douches plutôt que des bains. Les bains utilisent le plus d’eau chaude dans les ménages moyens. Vous utilisez 70 gallons d'eau chaude pour un bain, mais environ 10 gallons au cours d'une douche de 5 minutes.
    • Si vous chauffez à l'électricité et vivez dans un climat chaud et ensoleillé, envisager l'installation d'un chauffe-eau solaire. Les unités solaires sont respectueuses de l'environnement et peuvent maintenant être installés sur votre toit et se fondent avec l'architecture de votre maison.
    Chauffe-eau solaire

    Si vous chauffer à l'électricité et que vous avez un emplacement plein sud non-ombragée (comme un toit) sur votre propriété, vous pouvez envisager l'installation d'un chauffe-eau solaire. Ces systèmes de chauffage solaire de l'eau sont aussi bons pour l'environnement. Un chauffe-eau solaire permet d’éviter les émissions de gaz à effet de serre associées à la production d'électricité. En 20 ans un chauffe-eau solaire peut éviter la production de plus de 50 tonnes de dioxyde de carbone.

    Fenêtres

    Les fenêtres peuvent être l'une des caractéristiques les plus attrayantes de votre maison. Les fenêtres offrent une vue, la lumière du jour, la ventilation et le chauffage solaire en hiver. Malheureusement elles peuvent aussi représenter 10% à 25% de votre facture de chauffage. Pendant l'été, les fenêtres exposées au soleil exigent 2 à 3 fois plus de travail de votre climatiseur. Si vous habitez dans une zone chaude, considérez de nouvelles fenêtres à contrôle solaire sélectif suivant le spectre de lumière. Ces fenêtres peuvent réduire la charge de refroidissement de plus de moitié.

    Si votre maison a des fenêtres à vitrage simple, comme c’est le cas pour près de la moitié des foyers, envisagez leur remplacement. De nouvelles fenêtres à double vitrage avec verre de haute performance (faible émissivité ou à sélection spectrale) sont disponibles sur le marché. Dans les climats froids, sélectionnez des fenêtres qui sont remplies de gaz avec des revêtements sur le verre à faible émissivité pour réduire la perte de chaleur. Dans les climats chauds, sélectionnez les fenêtres avec des revêtements à sélection spectrale pour réduire le gain de chaleur. Si vous construisez une maison neuve, vous pouvez compenser une partie du coût d'installation de fenêtres plus efficaces parce que vous pourrez acheter des équipements de chauffage et de refroidissement plus petits et moins chers.

    Conseils concernant les fenêtres en climat froid
    • Installez des contre-fenêtres extérieures ou intérieures. Les contre-fenêtres peuvent réduire votre perte de chaleur par les les fenêtres de 25% à 50%. Les contre-fenêtres doivent être munis de joints de calfeutrage sur toutes les parties mobiles, être faites de matériaux résistants et durables et doivent s’emboîter ou se chevaucher aux joints. Les fenêtres munies de pellicules à faible émissivité permettent d’économiser encore plus d'énergie.
    • Installez des stores isolants bien ajustés sur les fenêtres qui présentent encore des courants d’air après calfeutrage.
    • Fermez vos rideaux et stores pendant la nuit. Les ouvrir pendant la journée.
    • Bien nettoyer les fenêtres exposées au sud de votre maison pour maximiser le gain solaire.
    Conseils concernant les fenêtres en climat chaud
    • Installez des rideaux ou stores blancs pour refléter vers l’extérieur la chaleur provenant de l’extérieur.
    • Fermez les rideaux sur les fenêtres exposées au sud et à l’ouest.
    • Installer des auvents sur les fenêtres exposées au sud et à l’ouest.
    • Appliquer un film réfléchissant ou permettant le contrôle de l’apport solaire sur les fenêtres orientées vers le sud pour réduire le gain solaire.

    Aménagement paysager

    L'aménagement paysager est une façon naturelle et plaisante de rendre votre maison plus confortable et pour réduire vos factures d'énergie. En plus d'ajouter une valeur esthétique et d’améliorer la qualité de l'environnement de votre maison, un arbre, un arbuste ou une vigne bien placé peut fournir une ombre efficace, agir comme un coupe-vent et permet de réduire les factures d'énergie.

    En positionnant judicieusement les arbres on peut économiser jusqu'à 25% de l'énergie d'un ménage typique pour le chauffage et le refroidissement. Correctement placés, les arbres autour de la maison peuvent permettre d’économiser entre 100 $ et 250 $ en chauffage et refroidissement sur les coûts annuels d'énergie.

    Pendant les mois d'été, la façon la plus efficace pour conserver la fraicheur de votre maison fraîche est d'empêcher la chaleur de s’accumuler dans la maison. Une source importante de chaleur est celle absorbée par la lumière du soleil sur le toit, les murs et les fenêtres de votre maison. Les maisons ayant un revêtement extérieur foncé absorbent 70% à 90% de l'énergie rayonnante du soleil qui frappe les surfaces de la maison. Une partie de cette énergie absorbée est ensuite transférée dans votre maison par conduction, ce qui entraîne un gain de chaleur à l'intérieur de la maison. En revanche, les surfaces extérieures de couleur claire reflètent efficacement la plupart de la chaleur frappant votre maison. En fournissant de l'ombre et un refroidissement par évaporation, l’aménagement paysager peut également aider à bloquer et absorber l'énergie du soleil. Il contribue donc à diminuer l'accumulation de chaleur dans votre maison.

    Éclairage

    L'augmentation de l’efficacité énergétique de l'éclairage est l'un des moyens les plus rapides pour réduire vos factures d'énergie. Si vous remplacez 25% de vos lumières dans les zones de forte utilisation avec des lampes fluorescentes, vous pouvez économiser environ 50% de votre facture d'éclairage.

    L'éclairage intérieur

    Utilisez des lampes fluorescentes compactes linéaires à haute efficacité énergétique (LFC) dans toute votre maison pour obtenir un éclairage de qualité à haute efficacité énergétique. Les lampes fluorescentes sont beaucoup plus efficaces que les ampoules incandescentes et durent 6 à 10 fois plus longtemps.

    Conseils pour l'éclairage intérieur
    • Éteignez les lumières dans les pièces que vous n'utilisez pas. Pensez à installer des minuteries, des cellules photo-électriques, ou des capteurs d'occupation afin de réduire la durée d’éclairage de vos appareils.
    • Utilisez le principe d’éclairage des points où vous vous trouvez au lieu d'allumer brillamment une pièce entière. Concentrez la lumière là où vous en avez besoin. Par exemple, utiliser des fluorescents pour l’éclairage sous les armoires de cuisine et les éviers de cuisine.
    • Envisager l’utilisation de lampes à 3 niveaux d’éclairage. Elles permettent d’ajuster l’intensité de l’éclairage au besoin lorsqu’une forte lumière n’est pas nécessaire.
    • Utilisez des appareils fluorescents de 4 pieds avec support réfléchissants et ballasts électroniques pour vos zones atelier, garage et une laverie.
    • Envisagez l’utilisation de mini-fluorescent de 4 watts des lumières électroluminescentes la nuit. Les deux types d’éclairage sont beaucoup plus efficaces que leurs homologues à incandescence. Les lumières électroluminescentes sont froides au toucher.
    • Utilisez des éclairages CFL pour toutes les lampes mobiles de table et de plancher dans toute votre maison.
    • Pour l'éclairage ponctuel, envisager l’utilisation de lampes CFL avec des réflecteurs. Les lampes varient en puissance de 13 watts à 32 watts et fournissent un faisceau de lumière dirigé en utilisant un système de réflecteur et de lentille.
    • Profitez de la lumière du jour à l'aide des couleurs claires sur les murs, de rideaux à tissage ouverts sur vos fenêtres afin de permettre à la lumière du jour de pénétrer dans les pièces tout en préservant la vie privée. Décorez aussi avec des couleurs plus claires qui reflètent la lumière du jour.

    Éclairage extérieur

    Beaucoup de propriétaires utilisent l'éclairage extérieur pour des fins décoratives et pour des raisons de sécurité. Lorsque vous recherchez des appareils d’éclairage pour l’extérieur vous trouvez une variété de produits, de l’éclairage basse tension des accès piétons aux projecteurs équipés de détecteurs de mouvements au. Certains magasins offrent également des lumières alimentées par de petites cellules photovoltaïque (PV) qui convertissent la lumière du soleil directement en électricité. Pensez à utiliser ces éclairages dans les zones qui ne sont pas à proximité d'une ligne d'alimentation électrique existante.

    Conseils pour l'éclairage extérieur
    • Utilisez des lumières extérieures équipées de cellules photoélectriques ou d’une minuterie afin qu'elles s’éteignent pendant la journée.
    • Éteignez les lampes extérieures décoratives à gaz. Huit lampes à gaz brûlant toute l’année du gaz naturel consomment autant de gaz que pour le chauffage d’une maison de taille moyenne pendant tout un hiver.
    • L'éclairage extérieur est l'un des meilleurs endroits pour utiliser les LFC en raison de leur longue durée de vie. Si vous vivez dans un climat froid, assurez-vous d'acheter une lampe avec un ballast spécial pour climat froid.

    Électroménager

    L’électroménager représentent environ 20% de la consommation d'énergie des ménages. La consommation la plus importante provient des réfrigérateurs et des appareils pour sécher le linge.

    Lorsque vous considérez l’achat d’un électroménager pensez que l’appareil a 2 prix : celui de l’achat qui doit être considéré comme un acompte et celui de la consommation tout au long de sa durée de vie prix. Vous devrez payer le deuxième prix avec votre facture d'électricité pour les 10 à 20 prochaines années, en fonction de l'appareil. Les réfrigérateurs durent en moyenne de 20 ans, les climatiseurs et lave-vaisselle environ 10 ans chacun et les machines à laver le linge environ 14 ans.

    Les lave-vaisselles

    La presque totalité de l'énergie utilisée par un lave-vaisselle est liée au chauffage de l'eau. L'étiquette concernant l’efficacité énergétique estime la quantité d'énergie nécessaire par an pour faire fonctionner l'appareil et pour chauffer l'eau sur la base du coût annuel du chauffage de l’eau au gaz ou à l’électricité.

    Conseils pour les lave-vaisselles
    • Consultez le manuel fourni avec votre lave-vaisselle pour sélectionner les recommandations du fabricant sur la température de l'eau. De nombreux appareils ont des éléments chauffants internes qui vous permettent de régler le chauffe-eau à une température inférieure.
    • Éliminez sans rincer les gros morceaux de nourriture et les os. Le trempage ou prélavage n’est généralement recommandé que dans les cas de dépôts de nourriture brûlée ou séchée.
    • Assurez-vous que votre lave-vaisselle est plein, mais pas surchargé.
    • Ne pas utiliser le mode rinçage en attente sur votre machine pour seulement quelques assiettes sales. Ce mode utilise 10 à 20 litres d'eau chaude à chaque fois que vous l'utilisez.
    • Laissez votre vaisselle sécher à l’air libre si vous ne disposez pas d'un interrupteur permettant de couper le mode séchage, désactiver le bouton de commande après le rinçage final et ouvrez un peu la porte pour que le contenu puisse sécher plus rapidement.
    • Rappelez-vous que les lave-vaisselles utilisent moins d'eau que faire la vaisselle à la main, environ 20 litres de moins par charge. Comme le lave-vaisselle utilise une eau plus chaude que celle que vous utiliseriez pour un lavage manuel, il est plus hygiénique car il détruit plus de germes.

    Les réfrigérateurs

    Choix d’un réfrigérateur

    Les réfrigérateurs avec congélateur en haut sont plus efficaces que ceux avec le congélateur sur le côté.

    L'étiquette Guide de l'énergie sur les nouveaux réfrigérateurs vous donnera la quantité d'électricité en kilowattheures (kWh) qu’un modèle particulier utilise en un an. Plus le chiffre est élevé, moins il consomme d'énergie et moins il vous en coûtera pour le faire fonctionner.

    Conseils concernant l’énergie consommée par le réfrigérateurs/congélateur
    • Choisissez un réfrigérateur avec contrôle automatique de l'humidité. Les modèles avec cette fonction ont été conçues pour éviter l'accumulation d'humidité à l'extérieur de l'appareil, sans ajout d'un appareil de chauffage. Ce n’est pas la même chose qu’un système de chauffe "anti sueur". Ces modèles consomment 5% à 10% plus d'énergie que les modèles sans cette fonctionnalité.
    • Ne choisissez pas une température d’opération trop froide. Les températures recommandées sont de 3 ° à 4 ° C pour le compartiment des aliments frais du réfrigérateur et -15 ° C pour la partie congélateur. Si vous avez un congélateur séparé pour le stockage à long terme, il doit être maintenu à 0 ° C.
    • Pour vérifier la température du réfrigérateur, placez un thermomètre dans un verre d'eau au centre du réfrigérateur. Lisez-le après 24 heures. Pour vérifier la température du congélateur, placez un thermomètre entre 2 paquets congelés. Lisez-le après 24 heures.
    • Dégivrer régulièrement les réfrigérateurs et congélateurs à dégivrage manuels. Le givre accumulé augmente la quantité d'énergie nécessaire pour maintenir le moteur en marche. Ne laissez pas l’accumulation de givre dépasser 6 mm en épaisseur.
    • Assurez-vous que les joints de la porte du réfrigérateur sont étanches. Faites un test en fermant la porte sur une feuille de papier ou un billet de banque, la moitié étant visible de l’extérieur. Si vous pouvez retirer le papier ou le billet facilement c’est que le mécanisme de fermeture nécessite un ajustement ou que le joint d’étanchéité doit être remplacée.
    • Couvrez les liquides et entourez les aliments d’un film d'emballage avant de les mettre au réfrigérateur. Les aliments non couverts libèrent de l’humidité en entrainant un travail supplémentaire du compresseur.
    • Une fois par an déplacez votre réfrigérateur et nettoyez les serpentins du condensateur situé à l’arrière du réfrigérateur à moins que votre réfrigérateur soit du type sans nettoyage du serpentin. Votre réfrigérateur fonctionnera pendant des périodes plus courtes si les serpentins sont propres.

    Autres conseils d’économies d'énergie dans la cuisine

    • Placez le levier du robinet de l’évier de cuisine sur la position froid lors de l'utilisation de petites quantités d'eau. Pour de courtes durées l’eau chaude n’a pas le temps de joindre le robinet, est perdue dans les canalisations mais contribue à vider le chauffe-eau qui doit donc chauffer l’eau perdue dans les canalisations.
    • Si vous avez besoin d'acheter une plaque ou un four à gaz, choisissez un équipement avec un système d'allumage automatique électrique. Un allumage électrique permet d'économiser du gaz - généralement 41% dans le four et 53% sur les meilleurs brûleurs. Ce type d’allumage permet d’éviter la veilleuse qui ne brûle pas en continu.
    • Dans les appareils à gaz, vérifiez que les flammes soient bleues. Les flammes jaunes indiquent que le gaz brûle de façon inefficace et un ajustement du bruleur peut être nécessaire.
    • Les bruleurs et réflecteurs doivent être propres car ils reflètent mieux la chaleur, et vous permettent d'économiser l'énergie.
    • Utilisez une bouilloire couverte ou une casserole pour faire bouillir l'eau. C’est plus rapide et permet donc d’économiser de l'énergie.
    • Faites correspondre la taille de la casserole à l'élément de chauffage.
    • Si vos appareils de cuisson fonctionnent à l'électricité, éteignez les éléments plusieurs minutes avant la fin du temps de cuisson alloué. L'élément de chauffage restera chaud assez longtemps pour terminer la cuisson sans utiliser plus d'électricité. Le même principe vaut pour la cuisson au four.
    • Utilisez des petites casseroles électriques ou des petits fours grille-pain pour les petits repas plutôt que votre plaque de cuisson ou votre four. Un four grille-pain utilise un tiers à la moitié d'énergie à un four pleine grandeur.
    • Les cocottes minutes à pression et les fours à micro-ondes devraient être utilisées chaque fois qu'il est commode de le faire. Ils économisent de l'énergie en réduisant considérablement le temps de cuisson.

    Lessive

    Environ 80% à 85% de l'énergie utilisée pour le lavage des vêtements est utilisé pour chauffer l'eau. Il existe deux façons de réduire la quantité d'énergie utilisée pour le lavage des vêtements - utiliser moins d'eau et utiliser de l’eau plus froide. À moins que vous deviez laver des taches huileuses, le réglage sur tiède ou froid de l'eau sur votre machine fera généralement un bon travail concernant le nettoyage de vos vêtements. En réglant la température de l’eau sur tiède au lieu de chaud peut réduire la consommation d'énergie d'une charge de moitié.

    Lors de l'achat d'une nouvelle machine à laver, choisissez une machine à chargement frontal (axe horizontal). Comparée à une machine à chargement par le dessus, ce type de machine peut coûter plus cher à l'achat mais n’utilise qu’un tiers environ de l'énergie et moins d'eau. Avec un appareil à chargeur frontal vous pouvez également économiser sur le séchage des vêtements car il élimine plus d'eau de vos vêtements pendant le cycle d'essorage.

    Lors de l'achat d'un nouveau sèche-linge sélectionner un appareil avec un capteur d'humidité qui arrête automatiquement la machine lorsque vos vêtements sont secs. Le capteur permet non seulement d’économiser de l'énergie mais il permet aussi d'économiser sur l'usure de vos vêtements causé par un séchage excessif. Sachez aussi que les sèche-linges à gaz sont moins coûteux à exploiter que les sèche-linges électriques. Le coût de séchage d'une charge typique de linge dans un séchoir électrique est de 30 à 40 cents contre 15 à 25 cents dans un séchoir à gaz.

    Conseils concernant la lessive

    • Lavez vos vêtements à l'eau froide en utilisant des détergents formulés pour l’eau froide chaque fois que possible.
    • Laver et séchez des charges complètes. Si vous lavez une petite charge ajuster le réglage du niveau d'eau.
    • Faites sécher les serviettes sèches et cotons plus lourds dans une charge séparée des vêtements plus légers.
    • Ne séchez pas trop vos vêtements. Si votre appareil possède un capteur d'humidité utilisez le.
    • Nettoyez le filtre à charpie du sèche-linge ans la sécheuse après chaque charge pour améliorer la circulation de l'air.
    • Utilisez le cycle de refroidissement du sèche-linge pour que les vêtements puissent terminer leur séchage avec la chaleur résiduelle dans le sèche-linge.

     

     

    Top>>

    11 choses à savoir pour réussir l'inspection de votre maison


     

    "Selon les professionnels de l'industrie, il y a au moins 33 problèmes physiques qui seront examinés pendant l'inspection d'une maison lorsque votre maison est à vendre. Voici les 11 choses que vous devez savoir si vous comptez vendre votre maison."

     

    Les acheteurs de maison veulent connaître l'intérieur et l'extérieur de votre maison

    Bien que les acheteurs de maison soient aussi individuels que les maisons qu'ils comptent acheter, la seule chose qu'ils partagent est le désir de s'assurer que la maison qui sera la leur est aussi bien à la surface que sous la surface. Est-ce qu'il y aura des fuites d'eau du toit? Est-ce que l'installation électrique présente un danger? Et la tuyauterie?  Pour les réponses de ces questions, et d'autres, les acheteurs qui examinent votre maison recourront à une aide professionnelle.

    Selon les professionnels de l'industrie, il y a au moins 33 problèmes physiques qui seront examinés pendant l'inspection d'une maison. Nous avons déterminé les 11 problèmes les plus courants qui, s'ils ne sont pas identifiés et traités, vous coûteront très chers du point de vue de réparation.

    La plupart du temps, vous pouvez effectuer une pré-inspection vous-même si vous savez ce que vous cherchez. Savoir ce que vous cherchez peut vous aider à empêcher les petits problèmes de devenir gros et coûteux.

    11 choses à savoir pour réussir l'inspection de votre maison

    1. Tuyauterie défectueuse

    Un problème de tuyauterie peut se manifester de deux manières différentes : fuite, et colmatage. Une inspection visuelle permet de détecter une fuite, et un inspecteur mesurera la pression de l'eau en ouvrant tous les robinets de la salle de bain supérieure et en tirant la chasse d'eau. Si vous entendez le bruit de l'eau courante, cela indique que les tuyaux sont de dimension insuffisante. Si l'eau semble souillée lorsque vous ouvrez le robinet, c'est une bonne indication que les tuyaux sont probablement rouillés, ce qui peut entraîner de graves problèmes de qualité de l'eau.

    2. Sous-sol humide ou mouillé

    Un inspecteur examinera vos murs pour un dépôt minéral blanc poudreux à quelques pouces du sol et verra si vous vous sentez à l'aise pour ranger des choses directement sur le plancher. Une odeur de moisissure est presque impossible à éliminer, et un inspecteur s'en apercevra certainement.

    Reboucher une fissure dans votre fondation (sous-sol) pourrait vous coûter entre 200 $ et 1 000 $ selon la sévérité et l'emplacement. Ajouter une pompe de vidange et une fosse pourrait vous coûter environ 750 $ à 1 000 $, et une protection complète contre l'eau (d'une maison moyenne à 3 chambres) pourrait vous coûter entre 5 000 $ et 15 000 $. Vous devez tenir compte de ces chiffres dans le calcul du prix net de votre maison.

    3. Installation électrique inadéquate

    Votre maison devrait avoir un branchement de 100 ampères au minimum, et cela devrait être clairement indiqué. Les fils électriques devraient être de cuivre ou d'aluminium. Les inspecteurs examineront attentivement les prises pieuvres comme indicatrices de circuits inadéquats et de danger potentiel d'incendie.

    4. Systèmes de chauffage et de climatisation inadéquats

    Une isolation insuffisante et un système de chauffage inadéquat ou qui fonctionne mal, sont les causes les plus communes d'un chauffage inadéquat. Bien qu'une chaudière suffisamment propre, sans rouille sur le récupérateur de chaleur soit habituellement durable, un inspecteur vous demandera et vérifiera si votre chaudière a dépassé sa durée de vie typique de 15 à 25 ans. Dans un générateur d'air chaud à air pulsé, le récupérateur de chaleur sera attentivement examiné car en cas de craquelure, il peut émettre de monoxyde de carbone mortel dans la maison. Ces récupérateurs de chaleur devraient être remplacés s'ils sont endommagés. Ils ne peuvent pas être réparés.

    5. Problèmes de toiture

    Les fuites d'eau par le toit ont lieu pour une variété de raisons comme la détérioration physique des bardeaux d'asphalte (c.-à.-d., gondolage ou fissuration) ou le dommage mécanique causé par une tempête de vent. Lorsqu'il y a une fuite dans les gouttières et que les tuyaux de descente laissent l'eau couler sur les murs extérieurs, ce problème extérieur devient un important problème intérieur.

    6. Grenier humide

    À part l'humidité du sous-sol, les problèmes de ventilation, d'isolation et de pare-vapeurs peuvent causer une accumulation d'eau, d'humidité et/ou de moisissures dans le grenier. Ceci entraîne une usure prématurée du toit, de la structure et des matériaux de construction. Les coûts pour réparer ces dommages peuvent être facilement supérieurs à 2 500 $.

    7. Bois pourri

    Ce problème peut se produire à plusieurs endroits (cadres de porte ou de fenêtre, boiserie, parement, terrasses en bois et clôtures). L'inspecteur des bâtiments sondera le bois pour déterminer s'il est pourri – particulièrement s'il a été peint récemment.

    8. Travail de maçonnerie

    Changer les briques peut être coûteux, mais, lorsqu'elles sont négligées, les réparations peuvent occasionner une absorption d'eau et d'humidité dans la maison, qui à son tour peut entraîner un colmatage dans la cheminée par des briques tombées, ou même une cheminée qui s'effondre sur le toit. Rebâtir ou repeindre une cheminée peut être coûteux.

    9. Circuit électrique non sécuritaire ou à fusible à calibre trop élevé

    A Il y a danger d'incendie lorsque l'ampérage tiré du circuit est plus que prévu. Les circuits de 15 ampères sont les plus communs dans les maisons normales, avec un branchement plus important pour les gros appareils électroménagers tels que cuisinières et sécheuses. Remplacer un panneau de fusibles par un panneau de circuit peut coûter plusieurs centaines de dollars.

    10. Dispositifs de sécurité adéquats

    Plus que le système de sécurité acheté, un inspecteur vérifiera les dispositifs de sécurité de base qui protègent votre maison comme le loquet approprié sur les fenêtres et sur les portes du patio, les verrous de sécurité sur les portes, les détecteurs de fumée et même de monoxyde de carbone dans chaque chambre à coucher et à chaque niveau. Bien que leur prix varie, ces composantes s'ajouteront à vos coûts. Avant de les acheter ou de les installer, consultez vos experts locaux.

    11. Problèmes structurels/de fondations

    Un inspecteur examinera certainement le mur de fondation et les fondations de votre maison étant donné que l'intégrité structurale est importante.

    Lorsque vous mettez votre maison sur le marché, vous ne voulez pas de mauvaises surprises qui pourraient vous coûter sa vente. Lorsque vous faites le tour de votre maison, pensez à ces 11 points problématiques pour vous équiper contre les déceptions futures.

     

     

    Top>>

    Ce que vous devez savoir sur l’entretien et la sécurité des pneus d’automobiles

    Les pneus sont conçus et manufacturés avec grand soin pour permettre de parcourir des milliers de kilomètres en toute sécurité. Pour en tirer tous les avantages, ils doivent être bien entretenus.

    Les points les plus importants pour l’entretien des pneus sont:

    • La bonne pression de gonflage
    • Le chargement adéquat du véhicule
    • Leur inspection régulière
    • De bonnes habitudes de conduite
    • La condition du véhicule

    Les avantages lies à la bonne pression de gonflage

    Grace à la bonne quantité de pression d'air, vos pneus durent plus longtemps, permettent d’économiser du carburant et permettent d’éviter des accidents. La "bonne quantité" de l'air est la pression spécifiée par le constructeur du véhicule pour les pneus avant et arrière. La pression d'air correcte est indiquée sur l'étiquette des pneus ou l’autocollant fixé au bord de portière, poteau de portière, porte de la boîte à gants ou le volet de la trappe à carburant. Si votre véhicule ne possède pas une telle étiquette, consultez le manuel du propriétaire ou consulter le constructeur du véhicule, le fabricant des pneus ou votre concessionnaire afin connaitre la bonne pression des pneus.

    L'étiquette des pneus vous indique la charge maximale du véhicule, la pression des pneus à froid et de la taille des pneus recommandée par le constructeur du véhicule.

    Si vous ne prenez pas soin de vos pneus, les conséquences peuvent être graves. La plupart des fabricants de pneumatiques soit fournissent un manuel, soit moulent un avertissement de sécurité sur le flanc du pneu. Voici une illustration typique.

    ATTENTION
    Des blessures graves peuvent résulter de la défaillance des pneus en raison de sous-gonflage / surcharge. Suivez les instructions du manuel de l’automobile ou l’étiquette affichée sur le véhicule. Explosion d'ensemble pneu / jante. Seules des personnes spécialement formées sont habilitées à monter des pneus.

    Comme vous le voyez, il est souligné que des dommages graves peuvent résulter de la défaillance des pneus en raison de sous-gonflage ou de surcharge. Les automobilistes sont fortement invités à suivre le manuel du propriétaire du véhicule ou l'étiquette des pneus dans le véhicule en ce qui concerne le gonflage et le chargement adéquat.

    Ne jamais essayer de monter vos propres pneus. Seules les personnes spécialement formées peuvent monter ou démonter des pneus. Une explosion de l’ensemble pneu/jante peut résulter de procédures de montage inadéquates ou négligentes.

    Si vous montez vos propres pneus, assurez-vous que vous avez le bon équipement, la bonne formation et la bonne information avant de le faire. Toujours utiliser un dispositif de retenue lors du montage d'un pneu sur une jante. Restez en arrière du pneu pendant le gonflage. Suivre les instructions concernant le gonflage.

    Toujours remplacer un pneu avec un autre pneu d'exactement la même désignation de diamètre et de suffixe. Par exemple: un pneu de 16" doit être monté sur une jante de 16". Ne jamais monter un pneu de 16" sur une jante de 16,5".

    Alors qu'il est possible de passer un pneu de 16" de diamètre sur la lèvre ou les brides d'un pneu de 16,5", il ne peut pas être assez gonflé pour se positionner contre le rebord de la jante. Si on essaye d’assoir le talon du pneu sur la lèvre de la jante en le gonflant, le talon du pneu va rompre avec une force explosive qui pourrait causer des blessures graves ou mortelles.

    Rappelez-vous que le montage et le démontage des pneus et des roues doivent être laissés à des professionnels qualifiés qui sont conscients des risques impliqués et qui ont les outils et l'équipement nécessaires pour faire le travail en toute sécurité.

    Votre propre jauge de pression des pneus

    Les pneus doivent être correctement gonflés. Utilisez une jauge de pression des pneus précise pour déterminer la pression des pneus. Vous ne pouvez pas juger si les pneus sont bas, ou sous-gonflés, juste en les regardant. Les jauges des stations-service peuvent être inexactes en raison de l'exposition ou d'abus. Pour être précis vous devez avoir votre propre jauge de pression personnelle. Achetez un manomètre pour pneus précis auprès de votre vendeur de pneus, magasin de pièces auto ou autre détaillant.

    Conseils de gonflage

    Vérifier la pression des pneus (y compris pour la roue de secours) au moins une fois par mois et avant chaque long voyage. La pression doit être vérifiée quand les pneus sont froids ou avant qu’il aient parcouru 1.6 km. Si vous devez parcourir plus de 1.6 km pour regonfler, notez la pression de chaque pneu avant de partir et calculez le sous gonflage pour chaque pneu.

    En arrivant à la station-service, mesurez la pression de chaque pneu à nouveau, puis gonfler le pneu chaud à un niveau qui est égal à cette pression à chaud plus la quantité de sous-gonflage à froid.

    ULe sous-gonflage

    Les pneus perdent de l'air normalement à cause de leur porosité. Les changements de température extérieure peuvent affecter la vitesse à laquelle votre pneu perd de l'air. Ce changement est plus prononcé par temps chaud. De manière générale, un pneu va perdre 0.5 à 1 kg de pression d'air par mois par temps froid et encore plus par temps chaud. Le sous-gonflage est la principale cause de défaillance des pneus. Il est impératif de vérifier la pression de gonflage régulièrement.

    Ne jamais réduire la pression d’air quand les pneus sont chauds. Il est normal que la pression augmente lors des parcours.

    Assurez-vous que toutes les valves des pneus soient équipées de bouchons de valve munis de joints en caoutchouc pour éviter que la saleté et l'humidité pénètrent dans la valve. Faites installer un nouvel ensemble de tige de valve chaque fois qu'un pneu est remplacé. Le sous-gonflage ou une surcharge crée une chaleur excessive et peut entraîner une défaillance du pneu, ce qui pourrait entraîner des dommages au véhicule et / ou des blessures graves ou la mort. Un gonflage approprié prolonge la vie du pneu et permet d'économiser du carburant. Maintenir la pression de gonflage indiquée dans le manuel du propriétaire du véhicule ou sur l'étiquette des pneus.

    Chargement correct du véhicule

    En plus d’indiquer la pression recommandée de gonflage à froid; le constructeur du véhicule indique aussi la charge maximale du véhicule. Ne surchargez pas votre véhicule. Rappelez-vous que les bagages transportés sur le toit compte comme charge supplémentaire.

    Si vous tirez une remorque, rappelez-vous qu’une partie du poids de la remorque chargée est transférée au véhicule de remorquage. Cela réduit la charge qui peut être placée dans le véhicule de remorquage. Le seul moyen d'éviter la surcharge est de peser, essieu par essieu, le véhicule chargé sur une balance plate-forme fiable.

    Inspectez régulièrement vos pneus

    Au moins une fois par mois, inspecter vos pneus pour identifier des signes d'usure inégale.

    L'usure irrégulière peut être causée par un mauvais gonflage, un mauvais alignement des roues, un mauvais équilibrage ou un défaut de la suspension. Si laissé sans réparation, d’autres dommages aux pneus se produiront.

    La cause de cette usure peut être corrigée par votre vendeur de pneus ou dans un point de service Parfois le usures irrégulières indiquent que le pneu a subit des dommages à sa structure interne. Une visite à votre point de servie s’impose alors.

    Lorsque la bande de roulement est usée à un seizième de pouce, les pneus doivent être remplacés. Des indicateurs d'usure sont intégrés aux pneus. Ces barres d'usure, qui ressemblent à des bandes étroites de caoutchouc lisse en travers de la bande de roulement, arrive sur le même plan que la surface de roulement lorsque le point d'usure est atteint. Quand vous voyez ces barres d'usure, le pneu est usé et il est temps de le remplacer.

    nspectez fréquemment vos pneus. Retirer les pierres, morceaux de verre, de métal ou d'autres objets étrangers coincés dans la bande de roulement. Ceux-ci peuvent pénétrer plus profondément dans le pneu et causer une perte de pression.

    Si un pneu a sans cesse besoin d’être regonflé, il faut le démonter et le faire inspecter par un spécialiste afin de déterminer pourquoi il fuit. Le pneu ou la roue peuvent être endommagés ou la valve de gonflage peut être défectueuse.

    Les bonnes habitudes de conduite

    Votre conduite a beaucoup d’influence sur la longévité des pneus et sur la sécurité qu’ils peuvent offrir. En conséquence, pour votre propre bénéfice, il est important d’adopter de bonnes habitudes de conduite.

    • Respectez la signalisation concernant les limites de vitesse
    • Éviter les démarrages, les arrêts et les virages rapides.
    • Évitez les nids de poule et des objets sur la route.
    • Ne montez pas sur les trottoirs et ne cognez pas bordures de trottoirs lors du stationnement.
    Lorsque vous êtes en mauvaise posture

    Les forces centrifuges générées par un pneu en rotation rapide peuvent provoquer une explosion en déchirant littéralement le pneu. Ces forces impactent l'ensemble de la structure du pneumatique et peuvent démolir l’espace de logement de la roue. Certains véhicules peuvent amener un pneu à ce point de rupture en 3 à 5 secondes.

    Lorsque coincé sur la glace, dans la neige, la boue ou l'herbe mouillée, le véhicule doit être secoué doucement d'avant en arrière en déplaçant plusieurs fois le levier de vitesse de drive à reverse les transmissions automatiques, ou de seconde à marche arrière pour les transmissions manuelles. Cela devrait être fait en évitant de faire patiner les roues. Si cela ne permet pas de libérer le véhicule, appeler une dépanneuse.

    Les dangers sur les autoroutes

    Quelle que soit votre conduite, il est possible que vous soyez victime d’une crevaison sur l’autoroute et que vous ayez à faire face à un pneu à plat sur une autoroute. Conduisez lentement vers la zone de sécurité hors circulation la plus proche. Cela peut endommager davantage le pneu à plat mais votre sécurité est plus importante.

    Suivez les instructions du fabricant du véhicule pour soulever le véhicule, décoller la roue du sol et installez la roue de secours. Roulez ensuite vers un point de service où le pneu à plat peut être inspecté, réparé ou remplacé.

    Suite à un choc violent, comme après avoir cogné un trottoir ou être passé dans un nid de poule, le pneu doit être démonté et inspecté des deux côtés.

    Un pneu endommagé par un impact peut paraitre fonctionnel de l'extérieur, mais peut ne plus jouer son rôle par la suite.

    Soins à apporter au pneu de rechange

    Beaucoup de véhicules de modèles récents sont équipés de pneus de rechange temporaires totalement différents de vos pneus réguliers. Certains peuvent nécessiter une pression de gonflage supérieure ou l'utilisation de bonbonnes sous pression spéciales pour gonfler le pneu.

    Vous pouvez rouler sur ce genre de pneu dans les limites indiquées sur le flanc du pneu, jusqu'à ce que vous puissiez réparer ou remplacer le pneu endommagé. En cas de remplacement il faut choisir un pneu de même dimension et de mêmes caractéristiques que celles des autres pneus de votre véhicule.

    Toujours vérifier le gonflage du pneu de secours en même temps que vous vérifier celle de vos autres pneus. Un pneu de secours dégonflé n’est d’aucune utilité en cas d'urgence. Si vous avez un pneu de secours gonflable vérifiez la pression de la bonbonne de gaz de gonflage. Elle ne doit pas être endommagée. En cas de doute faites la vérifier par un expert.

    Rappelez-vous qu’un montage incorrect et/ou un sur-gonflage peut endommager le pneu ou la roue et peuvent provoquer une explosion pouvant entraîner des blessures graves et même la mort.

    Les bonbonnes de gaz de gonflage

    Ne comptez pas sur les produits d'étanchéité pour pneu vendus en bonbonnes pour réparer de façon permanente un pneu endommagé. Ces produits ne sont conçus que pour permettre une réparation d'urgence temporaire et pour vous aider à continuer votre chemin jusqu’au point de service le plus proche.

    Certains produits aérosols dans ce type de bonbonnes utilisent des gaz inflammables tels que le butane, le propane ou l'isobutane comme propulseurs. Suivez toutes les recommandations et les avertissements imprimées sur la bonbonne lors de l'utilisation de ces produits. Il est essentiel que vous informiez le personnel du point de service que vous avez utilisé un aérosol inflammable pour gonfler votre pneu.

    États du véhicule affectant les pneus

    Il existe une relation étroite entre vos pneus et plusieurs systèmes mécaniques de votre véhicule. Les pneus, les roues, les freins, les amortisseurs, la transmission, la direction et la suspension doivent tous fonctionner en synergie pour vous offrir une conduite confortable et une bonne longévité de vos pneus.

    Équilibrage

    Un assemblage jante / pneu déséquilibré peut générer une vibration dérangeante lorsque vous conduisez sur une route lisse et peut entraîner une usure irrégulière.

    Alignement

    Des roues mal alignées à l'avant ou à l'arrière, des freins ou des amortisseurs fonctionnant mal, des roues tordues ou embouties, des coussinets usés et d'autres problèmes mécaniques provoquent une usure inégale et rapide des pneus. Ces défauts doivent être rapidement corrigés par un mécanicien qualifié. Les véhicules à quatre roues motrices et ceux avec suspension arrière indépendante requièrent une attention particulière lors de l'alignement de toutes les roues.

    Ces systèmes devraient être vérifiés périodiquement comme spécifié dans le manuel du propriétaire du véhicule ou chaque fois que vous avez une indication de problème.

    Une mauvaise secousse, comme passer sur un nid de poule, peut désaligner votre train avant et ce même si vous venez de le faire vérifier une heure plus tôt. Un tel impact peut aussi cabosser la jante, causer une perte de pression d'air et endommager vos pneus avec peu ou pas de signe extérieur visible.

    Rotation des pneus

    Parfois, une usure irrégulière des pneus peut être corrigée par la rotation de vos pneus. Consultez votre manuel du propriétaire, le fabricant de pneus ou de votre vendeur de pneus pour déterminér les options de rotation appropriées pour votre véhicule.

    Si vos pneus présentent une usure inégale, demandez à votre vendeur de pneus de vérifier et de corriger tout défaut d'alignement, déséquilibre ou autre problème mécanique datant d’avant la rotation.

    Parfois les pneus avant et arrière d’un véhicule utilisent des pressions de gonflage différentes. Après la rotation, ajuster la pression des pneus à celle recommandée par le constructeur du véhicule pour les nouveaux emplacements - avant ou arrière – ces pressions sont aussi indiquées sur l'étiquette des pneus dans le véhicule.

    L’objectif de la rotation régulière des pneus est d’arriver à une usure plus uniforme pour tous les pneus sur un véhicule. Avant de faire la rotation il faut toujours se référer au manuel d’entretien du véhicule. Si aucune période de rotation n’est spécifiée, les pneus doivent être permutés environ tous les 10,000 km.

    Cependant, il est préférable de faire pivoter vos pneus plus tôt si vous constatez des signes d’usures irrégulières ou inégales. Faites vérifier le véhicule par un technicien qualifié afin de déterminer la cause du problème d'usure. La première rotation est la plus importante.

    Les indications sur le flanc

    Votre pneu donne des informations très utiles moulées sur la paroi latérale (le flanc). Sont affichés : le nom du pneu, sa taille, s’il est sans chambre à air ou s’il doit en avoir une, la charge maximale, le gonflage maximum, les avertissements de sécurité importants et beaucoup d'autres informations.

    Les pneus de tourisme

    Voici des informations sur le flanc d'un pneu populaire "P-métrique" avec dénomination vitesse. "P" signifie passager, "215" représente la largeur du pneu en millimètres; "65" est le rapport entre la hauteur et la largeur; "H" est l'indice de vitesse; «R» signifie radial; et "15" est le diamètre de la roue en pouces. Certains pneus portant le dénomination vitesse portent une Description de Service au lieu de montrer le symbole de vitesse dans la désignation des dimensions. La Description de Service, 89H dans cet exemple, est composé de l'indice de charge (89) et du symbole de vitesse (H).

    Bande de roulement

    La classe de bande de roulement est une cote comparative basée sur le taux d'usure du pneu lorsqu'il est testé dans des conditions contrôlées sur une piste d'essai du gouvernement spécifié.

    Un pneu classé 200 dure deux fois plus longtemps qu’un autre classé 100 sur le parcours d'essai du gouvernement sous les conditions d'essai spécifiées.

    Il est faux de lier les classifications d'usure avec le kilométrage anticipé du pneu. La performance relative des pneus dépend des conditions réelles d'utilisation et peut varier en raison des habitudes de conduite, des pratiques de services, des différences dans les caractéristiques routières et le climat.

    Traction

    Les catégories de traction, du plus haut au plus bas, sont A, B et C. Ils représentent la capacité du pneu à permettre l’arrêt sur une chaussée mouillée, telle que mesurée dans des conditions contrôlées par le gouvernement sur des surfaces d'essai spécifiées en asphalte et en béton.

    Température

    Les indices de température, du plus haut au plus bas, sont A, B et C. Ils représentent la résistance du pneu à la génération de chaleur lorsque testé dans des conditions contrôlées sur une roue d'essai en laboratoire.

    Sélection des pneus de remplacement

    IMPORTANT: Toujours vérifiez les recommandations du fabricant du véhicule avant de remplacer un pneu de taille et / ou de construction différente.

    Lors de l'achat de nouveaux pneus, vous devez transmettre votre nom, adresse et numéro d'identification du pneu aux fins d’enregistrement par le fabricant de pneus ou son délégué de tenue de dossiers. Cet enregistrement des pneus permettra au fabriquant de vous contacter en cas de besoin.

    Lorsque les pneus doivent être remplacés, n’essayez pas de deviner quel est le bon pneu pour votre véhicule.

    Pour trouver la réponse, regarder l'étiquette des pneus apposée sur votre véhicule. Comme vous le verrez, cette plaque vous indique la taille des pneus d’origine.

    Les pneus doivent toujours être remplacés par des pneus de même taille, ou des options approuvées, tel que recommandé par le constructeur automobile ou du pneu. Ne jamais choisir une taille plus petite, avec moins de capacité portante, que la taille sur l'étiquette des pneus. Faites toujours installer des pneus de même taille sur le même essieu. Il est recommandé que tous les quatre pneus soient de la même taille, de même classe et de même construction (radial ou non radial). Cependant, dans certains cas, le constructeur du véhicule peut exiger différentes tailles de pneumatiques pour des essieux avant et arrière. Lorsque deux pneus radiaux sont utilisés avec deux pneus non-radiaux, mettre les pneus radiaux sur l'essieu arrière.

    Indices de vitesse

    Certains pneus sont maintenant marqués avec des lettres pour indiquer leur indice de vitesse en se basant sur des tests de laboratoire qui se rapportent à leur performance sur la route. Les pneus peuvent être marqués avec un des huit symboles de vitesse, M, S, T, U, H, V, Z ou W, pour identifier l'indice de vitesse d’un pneu particulier.

    Lorsque le remplacement des pneus est nécessaire, consulter le manuel du véhicule pour la bonne taille et indice de vitesse (si nécessaire).

    Si le manuel du véhicule spécifie des pneus à indices de vitesse, les pneus de remplacement doivent avoir le même indice ou un indice supérieur pour pouvoir conserver la capacité de vitesse du véhicule.

    Si des pneus à indice de vitesse différents sont montés sur le même véhicule, le ou les pneumatiques avec le note la plus basse va alors limiter la vitesse du véhicule basé sur la capacité des pneus.

    L’indice de vitesse des pneus ne signifie pas que les véhicules peuvent être conduits en toute sécurité à la vitesse maximale pour laquelle le pneu est classé, en particulier dans des conditions routières et météorologiques défavorables, ou si le véhicule possède des caractéristiques inhabituelles. Ne jamais faire fonctionner un véhicule de façon dangereuse ou illégale.

    Types de construction des pneus

    Les pneus doivent être de la même taille, de la même construction (radial ou non radial) et de même indice de vitesse, sauf indication contraire par le constructeur du véhicule. Les pneus influencent la conduite du véhicule et sa stabilité.

    Faites installer des pneus de même désignation de taille sur le même essieu (ou quatre pneus de même désignation en cas de jumelage), sauf dans le cas de la roue de secours temporaire.

    Si des pneus radiaux et non radiaux sont utilisés sur un véhicule, installer les pneus radiaux à l'arrière. Si les pneus radiaux et non radiaux sont utilisés sur un véhicule équipé de pneus arrière jumelés, les pneus radiaux peuvent être installés sur l’un ou l’autre des essieux. Ne jamais mélanger radiaux et non radiaux sur le même essieu sauf dans le cas de l’utilisation d'une roue de secours temporaire.

    Les pneus d'hiver doivent être installées en paires (ou en jumelage) sur l'essieu moteur (avant ou arrière) ou sur tous les essieux. Ne jamais mettre des pneus neige non-radiaux à l'arrière si des pneus radiaux sont installés sur l’essieu avant, sauf si le véhicule a des pneus jumelés à l'arrière. Si des pneus cloutés sont utilisés sur l'essieu avant, ils doivent également être utilisés sur l'essieu arrière.

    Faites installer des pneus de même spécifications sur les véhicules à quatre roues motrices.

    CONDUITE PAR TEMPS FROID

    Voici quelques éléments à retenir dans le cas de conduite par temps froid.

    Comment le froid affecte-t-il les pneus?

    Chaque fois que la température extérieure descend de 10 degrés Fahrenheit, la pression de l'air à l'intérieur de vos pneus descend d’environ une ou deux livres par pouce carré.

    Il faut vérifier fréquemment la pression des pneus en saison froide et ajuster le gonflage lorsque nécessaire pour maintenir en tout temps la pression de gonflage recommandée.

    Ne jamais réduire la pression de gonflage des pneus pour essayer d’augmenter la traction sur la neige ou la glace. Cette stratégie ne fonctionne pas et vos pneus dégonflés vont s’endommager dès le retour à une conduite normale.

    Si l'une des roues motrices s’enlise, les forces centrifuges créées par un pneu en rotation rapide peuvent provoquer une explosion en déchirant littéralement le pneu. Ne jamais dépasser la vitesse au compteur de 55 km/h et ne restez pas à proximité du pneu qui patine.

    Si votre véhicule est enlisé et qu’un camion de remorquage n’est pas à proximité ni disponible, balancer doucement votre véhicule d’avant en arrière, en utilisant le levier de vitesse. Passez des positions D à R sur les transmissions automatiques, ou passez de deuxième à marche arrière sur les transmissions manuelles, tout en appliquant une légère pression sur l’accélérateur. Attention: si vous avez un système de freinage antiblocage (ABS) dans votre voiture, suivez les instructions indiquées dans le manuel du propriétaire.

    Pneus d'hiver

    Dans les zones sujettes à enneigement, de nombreuses villes et comtés ont des règlements d'urgence de neige qui sont mis en vigueur lors de fortes chutes de neige. Vérifiez ces règles auprès des autorités dans votre région. Dans certains cas, les automobilistes sont passibles d'amendes s’ils bloquent la circulation et si leur véhicule n’est pas équipé de pneus d’hivers.

    Vous pouvez éviter ces problèmes en équipant votre véhicule de pneus d'hiver marqués «MS», «M & S» et «M + S» sur la paroi latérale. Les lettres «M» et «S» désignent la boue (Mud) et la neige (Snow).

    Si vous installez des pneus d'hiver, assurez-vous qu'ils sont de même dimension que celle des autres pneus sur le véhicule.

    Les pneus d'hiver devraient être installées par paires (ou jumelés) sur l'essieu arrière ou sur les quatre roues. Si vous achetez 2 pneus neufs, il est recommandé de les installer à l'arrière du véhicule. Si vous installez un pneu haute traction sur l'essieu moteur à l’avant, vous vous retrouverez avec la partie la plus légère de véhicule à l'arrière sans aucune amélioration de traction. La plupart des fabricants recommandent que les véhicules à roues motrices avant soient équipés de quatre pneus à traction égale. Dans tous les cas, installer de nouveaux pneus sur l'essieu arrière. Si vos pneus avant perdent de l'adhérence, votre véhicule aura tendance à perdre le contrôle en allant tout droit même dans un virage. C’est un sous-virage qui peut être contrôlé en ralentissant et en maintenant la direction dans la direction du virage ... Cela permettra à votre voiture de revenir en ligne. Mais si les pneus arrière perdent de l'adhérence en premier, votre véhicule pourrait chasser de l’arrière, c’est le survirage qui est le plus difficile à contrôler. Cette situation vous oblige à faire de rapides corrections de direction dans le sens opposé du virage. Ce n’est pas une réaction naturelle. Il est plus facile de contrôler le sous-virage que le survirage.

    Dans les régions où les chutes de neige importantes sont fréquentes, de nombreux conducteurs portent des chaînes en cas d'urgence et certains utilisent des pneus neige cloutés. Lorsque les pneus cloutés sont montés sur l'essieu avant, des pneus cloutés doivent également être placés sur l'essieu arrière. La plupart des États ont des limites de temps sur l'utilisation de clous et certains états les interdisent complètement. Avant d'installer des pneus à clous, vérifier les règlements dans votre région. Si vous utilisez des chaînes, assurez-vous qu'elles sont de la bonne taille et adaptées à vos pneus, sinon elles risquent d'endommager le flanc du pneu et de causer une défaillance du pneu.

    LE SERVICE D’ASSISTANCE

    Lorsque vous avez une question au sujet des pneus, ou un problème, consultez votre vendeur de pneus. Le concessionnaire est la meilleure source d'information générale et offre un service compétent sur les pneus.

    Votre vendeur de pneus a en sa possession des manuels d'entretien, des tableaux et autres publications de l'industrie sur la capacité portante des pneus, leur gonflage, les réparations et le remplacement des pneus. Votre vendeur peut vous fournir les pneus de rechange adaptés aux besoins de votre véhicule, équilibrer vos pneus et réparer les pneus endommagés qui sont réparables. Faites inspecter vos pneus périodiquement et le vendeur pourra diagnostiquer tout problème que vous pourriez avoir.

    Perte de pression des pneus

    Une perforation jusqu’à 6 mm de diamètre, lorsqu'elle est confiné à la bande de roulement, peut être réparé par une personne qualifiée. Le pneu doit être démonté, inspecté et réparé en utilisant des méthodes approuvées par l'industrie. Le réparation se fait par une pièce à l'intérieur et un bouchon inséré par l’extérieur.

    Bouchon ou rustine

    Un bouchon est en soi une réparation inacceptable. Le matériau de réparation utilisé - par exemple, un bouchon forcé doit sceller la doublure intérieure et remplir la perforation pour pouvoir être considéré comme une réparation permanente. Ne jamais utiliser une chambre à air dans un pneu fabriqué pour ne pas recevoir de chambre à air. Ce n’est pas un substitut pour une réparation correcte.

    Les fabricants de pneus peuvent différer en ce qui concerne la spécification vitesse et si elle continue de s’appliquer à un pneu réparé. Consultez le fabricant de pneus pour le savoir.

    Perforations réparables

    Les perforations de plus de 6 mm de diamètre doivent être inspectées dans à un centre de réparation spécialisé. Aucune réparation à la paroi latérale du pneu ne doit être faite sans consulter le fabricant du pneu. Suite à la réparation d’un pneu il faut vérifier la présence de fuites ou d’autres dommages non détectée au moment de la réparation. Des réparations mal faites peuvent entraîner une défaillance soudaine du pneu.

    La perte d’air due à la perforation peut démolir un pneu qui aurait pu être sauvés s’il avait été démonté à temps pour effectuer la réparation appropriée. La perte progressive de l'air augmente la température du pneu. Cela peut provoquer la délamination de composants ou endommager le corps du pneu amenant ainsi la perte d'air rapide ou soudaine.

    Ces dommages internes peuvent ne pas être facilement détectables et la perte rapide de l'air peut toujours se produire bien que le pneu ait été réparé.

    CONSEILS DE STOCKAGE

    Les pneus doivent être entreposés à la verticale et dans un endroit sec, frais, loin de la lumière du soleil et des sources d'ozone, comme les moteurs électriques.

    Toutefois, si vous devez stocker les pneus à plat (un au-dessus de l'autre), assurez-vous de ne pas empiler trop de pneu l’un sur l'autre. Un excès de poids peut endommager le pneu du bas.

    Il faut aussi assurer une bonne ventilation autour des pneus, y compris en dessous, pour éviter tout dommage causé par l'humidité.

    Si les pneus sont entreposés à l'extérieur, il faut les protéger par un revêtement imperméable à l'eau et opaque et les élever du sol. Ne pas stocker les pneus sur l'asphalte noir ou d'autres surfaces absorbant la chaleur ni sur une surface couverte de neige ou de sable.


     

    Top>>